Trois astuces déco pour les pas manuels fauchés

Septembre. Le nouveau catalogue Ikea. Tous les ans c’est la même chose, je me transforme en Valérie Damidot. Sans le savoir-faire. Ni les sous. Mais avec des idées (parce qu’avec Leroy Merlin…)*.

Vous aussi vous souffrez de bleu turquoisite aiguë ? © Parent en banlieue

L’accent wall (How do you say in french ? Le mur qui donne le ton)

Le souhait de base : cacher une peinture blanche défraîchie et habiller les combles avec une touche rétro.

Le matériel : papier peint, colle spéciale, petit sceau, grand pinceau pour la colle, ciseaux, cutter, grande règle, crayon à papier, chiffon blanc (pour moi un ancien carré de coton de la mater’), papier à poncer.

Temps de réalisation : une journée (si vous êtes vraiment nulle comme moi).

Difficulté : 10/10

La méthode :

1/ Je ponce le mur à embellir pour enlever les aspérités (20 minutes).

2/ Je fais ma colle (avec la balance de cuisine pour mesurer la poudre à diluer dans l’eau et une baguette chinoise pour remuer le tout, bah oui j’ai prévenu, je suis pas équipée).

3/ Pendant que ça repose, je découpe mes lés (les bandes de papier peint) en prenant toujours large en hauteur.

4/ Je badigeonne de colle généreusement (c’est mon moment préféré, le bruit « blurp blurp », je retombe en maternelle) et je colle le papier en faisant attention à bien recouvrir tout jusqu’au bord et à lisser avec mon chiffon pour éviter les bulles (ennemis n°1 des poseurs de papier peint).

5/ Je découpe ce qui dépasse (bord des plaintes) avec mon cutter et ma règle.

Les trucs à savoir :

  • On peut déplacer le papier plusieurs fois avant de le coller définitivement.
  • Le cutter ça marche très bien, n’appuyez pas trop sinon vous pouvez faire des trous dans le mur (vécu).
  • N’oubliez pas de faire retirer les caches prises et mêmes les prises par une personne plus manuelle que vous (un papi c’est parfait).
  • Faîtes le boulot à deux parce que seule même avec un coca light c’est dur de garder sa motivation.
  • Achetez du papier de qualité pour éviter que ça se déchire. Voilà les références du mien chez Leroy Papier peint vinyle expansé sur intissé Nelio, bleu, larg. 0.52 m (16,90 euros le rouleau).

Ma botte secrète : ma belle-mère qui m’a appris comment découper droit (en pliant le papier, pas folle la guêpe) et qui m’a soutenue pour les découpes difficiles autour des poutres biscornues et la nécessité d’aligner les motifs géométriques.

Accent wall

Papier peint et lampe de chevet Leroy Merlin, applique Ikea, chevet chiné dans un dépôt de meubles à la campagne, coussins offerts donc je ne connais pas la marque, vase Ming (je rigole) © Parent en banlieue

L’extension de bibliothèque récup

Le souhait de base : ajouter un étage à la bibliothèque.

Le matériel : une planche retrouvée dans le fond du jardin, quatre vis, un pot de peinture qui traînait à la cave (et qui menaçait de sécher).

Temps de réalisation : Quatre fois 25 minutes.

Difficulté : 05/10

La méthode :

1/ Je ponce ma planche pourrie pour enlever les toiles d’araignée et autres vieilleries de 1920.

2/ Je remue ma peinture (toujours avec une baguette chinoise) et si je la sens trop épaisse (genre soupe en boite froide), j’y ajoute un peu de White spirit.

3/ Je peins sans appuyer comme une malade toujours dans le sens du bois en prenant garde à ne pas laisser de poils sur mon chemin.

4/ J’attends 24 heures pour peindre l’autre côté puis 24h pour faire ma deuxième couche, puis 24 heures pour faire mon autre deuxième couche.

5/ Je trouve une personne plus manuelle que moi (toujours la même) pour fixer la planche en haut de ma bibli.

6/ Je range mes livres en chantant sans oublier de les dépoussiérer (du travail de pro).

Les trucs à savoir :

  • Une grande chemise comme les enfants, pour peindre, c’est plus confort.
  • Des tréteaux ça aide à ne pas se casser le dos.
  • Se mettre dans la cave ou le garage pour éviter la pluie pendant le séchage peut servir (vécu).

Ma botte secrète : ma belle-mère qui a accepté de faire la deuxième couche pendant que je préparais le repas (je suis largement plus sûre de moi en cuisine).

Extension de bibliothèque

Bibliothèque Journalist Ikea (bizarrement j’ai retenu le nom) / planche non identifiée /en haut à droite c’est le pont du Port à l’Anglais (je dis ça pour les Parisiens) © Parent en banlieue

Les rangements jolis

Le souhait de base : pouvoir passer l’aspirateur sans buter dans un cartable (ou autre objet du quotidien).

Le matériel : tout ce que je trouve joli dans ma cave, que je n’utilise jamais et qui peut servir de contenant.

Temps de réalisation : 5 minutes par rangement.

Difficulté : 0/10

La méthode :

1/ Je fouille.

2/ Je laisse agir mon génie : un panier ramené de Sicile sur un coup de folie (le soleil la mer les tomates mûres) totalement pas pratique chez Carrefour mais idéal pour ranger mes plaids dans le salon, une chaise en formica (dénichée chez des amis de papi mais qui s’avère trop étroite pour poser des fesses de 2015 -les gens en 1970 étaient-ils vraiment si minces ?) pour que les enfants y déposent délicatement leurs cartables en rentrant (la blague), etc.

3/ Je range.

Les trucs à savoir :

Je n’ai eu besoin de personne pour cette dernière astuce déco et mes beaux-parents n’ont pas encore vu le résultat. Je suis donc extrêmement fière. En plus il y a moins de bazar dans ma cave. Et je n’ai rien sali, abîmé, dépensé.

Ma botte secrète : mes achats coups de cœur complètement inutiles (c’est ce que tout le monde croyait jusqu’à ce jour).

A gauche, tout est Ikea à part ce qui date d'avant 2000. A droite, la chaise petit cul des 70's et les cartables bien connus © Parent en banlieue

A gauche, tout est Ikea à part le panier sicilien et ce qui date d’avant 2000 (moins la peinture bleue sur la cheminée). A droite, la chaise petit cul des 70’s et les cartables bien connus sur fond de vieille maison en banlieue © Parent en banlieue

K.A-B

* Article sponsorisé par personne mais j’aime bien mettre les marques et en plus si jamais l’une d’entre elles pouvait se réveiller je ne serais pas contre.

♥ A lire Des idées pour occuper les enfants pendant que vous bricolez

Showing 10 comments
  • Mélanie
    Répondre

    La blague des cartables déposés délicatement, j’ai beaucoup ri !
    Chouettes combles en tous cas, vous en avez fait une chambre d’amis ? (C’est notre projet mais vu que pour l’heure pour aller dans les combles c’est une échelle escamotable en métal qui fait un bruit d’enfer et bloque l’entrée de 2 chambres quand elle est ouverte… ben… on va attendre d’avoir les sous pour faire un escalier quoi)

  • Katrin Acou-Bouaziz
    Répondre

    Merci Mélanie ! Les combles font office de beaucoup de choses chez nous ! Chambre, grenier, bureau. L’escalier c’est un problème qu’on n’a pas eu à régler. Le propriétaire précédent avait installé un super escalier en métal genre en provenance de la vieille usine de la ZAC du Port à l’Anglais :) Je ne sais pas du tout combien ça peut coûter mais ça doit pas être dément.

    • Mélanie
      Répondre

      En fait c’est pas seulement l’escalier le problème, c’est l’emplacement de la trémie actuelle et… de la charpente (trois fois rien, donc 😉 ). Si on veut pouvoir installer un vrai escalier, le truc où tu te sens un minimum en sécurité, faudrait faire un certain nombre de travaux, et en premier lieu toucher à la charpente. Mais on commence à faire faire des devis donc on y arrivera bien un jour… 😉

  • fleurdelin
    Répondre

    J’aime votre blog, même si j’ai 58 ans…Les enfants sont très grands maintenant!
    IL y a sur Vitry une association « Donnons aidons troquons » si cela peut vous être utile.

  • Katrin Acou-Bouaziz
    Répondre

    Merci Fleur ! Ne vous excusez pas d’avoir 58 ans ! Je m’adresse à tout le monde bien sûr. J’ai surtout plein de vêtements à donner :) Ils prennent ?

  • Helene
    Répondre

    Très réussi cet accent wall, et belle harmonie de couleurs!

    • Katrin Acou-Bouaziz
      Répondre

      :) merci

  • Clara
    Répondre

    Bonjour et merci pour ces conseils. J’adore les couleurs pastels et le style vintage que vous utilisez. Je me rends également souvent dans les boutiques de loisirs créatifs pour compléter ma déco. On peut s’en tirer pour pas cher et avoir un rendu sympa. Par exemple, acheter des lettres en bois et les repeindre d’une couleur sympa. Et même, pourquoi pas, poncer la peinture une fois sèche pour obtenir un rendu vintage. C’est bien moins cher de le faire soi-même plutôt que d’acheter fini en magasin. En tout cas, vous avez un blog très sympa.

  • Hosting
    Répondre

    De nombreuses enseignes deco proposent des bibliotheques simples ou design qui ne feront pas de trous dans vos murs. Astuce

  • Laure
    Répondre

    Coucou ! Merci pour ces conseils. Je prends note pour l’ajout d’un étage à la bibliothèque :D.

Un commentaire ?

Billets associés